Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonnes vacances ! Prenons des forces... et signons la pétition pour sauver les CHSCT !

Publié le par snasub-fsu

Oui, très bonnes vacances à toutes et tous ! Prenons des forces ... pour une rentrée qui s'annonce encore plus chargée que les autres !

En plus de la #LoiTravailXXL et de la remise en cause des fonctions publiques (voir le communiqué commun des syndicats), la rentrée universitaire s'annonce des plus difficiles (voir la motion votée au CNESER du 11 juillet 2017 sans parler #APL)...

En attendant donc, prenons bien des forces et signons cette pétition pour sauver les CHSCT :  https://www.change.org/p/ministère-du-travail-pour-le-maintien-du-chsct?utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=petition_signer_receipt&share_context=signature_receipt&recruiter=83316325

Partager cet article

Repost 0

Compte rendu de la CAPA ATRF du 27 juin 2017

Publié le par snasub-fsu

Dans ce compte-rendu, vous pourrez trouver :

  • les mutations 2017
  • les promotions 2017

Partager cet article

Repost 0

Compte rendu de la CAPA ADJAENES du 9 juin 2017

Publié le par snasub-fsu

Dans ce compte-rendu, vous pourrez trouver :

  • le mouvement intra-académique 2017
  • les avancement 2017
  • les titularisations 2017
  • les demandes de détachement entrant
  • les demandes d’intégration
  • une demande de congé de formation professionnelle
  • la liste des postes vacants

Publié dans Mouvement, CAPA ADJENES

Partager cet article

Repost 0

Compte rendu du colloque EPLE de l’Académie de Reims : « Le malaise actuel au sein des EPLE - Quel avenir pour nos métiers ? » (+ PPCR – RIFSEEP)

Publié le par snasub-fsu

Compte rendu du colloque EPLE de l’Académie de Reims : « Le malaise actuel au sein des EPLE - Quel avenir pour nos métiers ? » (+ PPCR – RIFSEEP)

Le jeudi 18 mai dernier, le SNASUB-FSU de l’académie de Reims a organisé son premier colloque des EPLE au Collège Pierre de Coubertin à Cormontreuil où un accueil des plus chaleureux nous a été réservé.

Ce colloque a réuni 52 personnes travaillant dans les différents corps de métiers : agents et techniciens de laboratoire, secrétaires de direction, secrétaires d’intendance, adjoints-gestionnaires, fondés de pouvoir, agents comptables ainsi que quelques personnes des services académiques. Nous avons également été heureux d’accueillir deux retraités qui nous manifestent toujours leur soutien.

Philippe Lalouette, membre du bureau national, commissaire paritaire national, nous a honorés de sa présence et nous le remercions vivement. L’ouverture du colloque est effectuée par ce dernier par la présentation du SNASUB et des principales revendications et actions syndicales en cours.

L‘introduction du thème est effectué par Charlotte Cambresy-Baesch, agent comptable, membre du comité technique académique (CTA) et commissaire paritaire pour les catégories A. Elle insiste très précisément sur le contexte socio-économique actuel de malaise des fonctionnaires en général et sur les promesses électorales effectuées lors de la campagne, consistant en la suppression de plus de 120 000 postes. Elle explique que cette perspective de baisse est bien sombre pour les personnels de l’académie de Reims qui devrait être très fortement menacée comme toutes les autres académies déficitaires. Elle indique que notre académie n’a eu cesse de perdre un nombre moyen de 5 administratifs ou IRTF par an tout au long du dernier quinquennat malgré l’engagement pris de créer 60 000 postes de fonctionnaires au sein du ministère de l’éducation nationale. Elle ouvre les débats en donnant l’ordre de passage des intervenants pour chaque corps de métier et en invitant chaque participant à prendre la parole et à échanger.

Frédéric Gronos, technicien de laboratoire en chimie, commissaire paritaire académique ITRF pour les catégories B, a d’abord évoqué les suppressions de postes au sein de son corps dans les EPLE. Ces suppressions touchent l’ensemble des collèges de l’académie : d’ici quelques années, il ne devrait plus exister d’ITRF au sein de ces établissements, ce qui est contraire aux souhaits de développer la formation scientifique au sein du pays. Il a poursuivi en décrivant d’autres aspects du métier tels que le positionnement difficile des ITRF au sein des EPLE, le manque de formation, les perspectives de carrière limitées dans les différents corps de labo et l’isolement de ce corps au sein des EPLE.

Stéphane MILLOT, agent comptable, commissaire paritaire pour les catégories A, a ensuite présenté et commenté le rapport de l’IGAENR « l’évolution de la carte comptable : de la croisée des chemins à de nouveaux défis à relever ». Ce rapport transmis à la ministre à la fin de l’année 2016 interroge et inquiète. Les analyses faites par l’IGAENR remettent en cause très nettement le devenir de l’adjoint-gestionnaire et celui de l’ensemble des personnels d’intendance. D’après ce rapport, l’adjoint gestionnaire et son équipe seraient très largement « délivrés» de toutes sortes de charges de travail grâce aux collectivités territoriales de rattachement. Les propositions ou « pistes de travail » vont tout simplement dans le sens d’une déshumanisation du travail et vers une plus grande fragilisation des petits et moyens établissements : on y évoque notamment la question du développement des plateformes de facturation au sein des agences comptables qui devrait être rendue possible dès la mise en œuvre du nouveau logiciel de comptabilité, Op@le (ex-GFC) à l’horizon 2020.

Guillaume MAGNAT, adjoint-gestionnaire et tuteur a poursuivi le débat en faisant part des difficultés que rencontrent certains gestionnaires dans leurs missions et des relations souvent insuffisantes et/ou imparfaites avec les personnels des agences comptables. L’académie de Reims a plus que largement réduit le nombre d’agences comptables depuis la RGPP : elle fait partie du haut du classement à l’échelle nationale en matière de fusions et de regroupements des entités. Les conséquences sur le terrain sont particulièrement difficiles dans un contexte assez net de faible densité de population : l’isolement de l’adjoint gestionnaire et de son équipe était déjà latent avant les différentes opérations de réaménagement de la carte comptable. Aujourd’hui la question de l’isolement est très mal vécue par les collègues : elle s’ajoute aux autres problèmes structurels rencontrés tels que notamment le manque de formation initiale et continue, l’absence d’accompagnement, de reconnaissance et de soutien tout au long de la carrière.

Carole Debay, commissaire paritaire pour les catégories C, a terminé cette matinée de débats et d’échanges en se consacrant aux questions relevant des métiers de secrétariats pédagogiques et de direction. Force est de constater combien les secrétaires sont indispensables au bon fonctionnement des EPLE et que, malheureusement, ces personnels ne sont pas reconnus à leur juste valeur. Avec le transfert de compétences, les collègues ont très nettement gagné en autonomie et se sont vus confiés (pour la plupart, quand les relations avec le chef d’établissement ou ses adjoints le permettent) plus de responsabilités. Cette évolution a sans doute permis une forme de mieux-être mais cela s’est fait au détriment d’émoluments supplémentaires. De façon encore plus criante pour ce métier que pour les autres, les personnels débutants ou nouvellement nommés dans ces types de métier au sein de l’académie de Reims, sont le plus souvent démunis, sans tuteur, sans formation et ressentent également beaucoup de frustrations de par leur isolement.

L’après-midi a été consacré à la présentation du PPCR par Philippe et du RIFSEEP conjointement par Charlotte et Philippe.

En conclusion, ce premier colloque aura été l’occasion pour le SNASUB-FSU de Reims de réunir au-delà de ses adhérents et de ses sympathisants un nombre de collègues important et parfois un peu éloignés de l’action syndicale. Les échanges autour du thème central du « malaise » ont permis d’analyser et de déterminer ce qui provoque ce sentiment, quels en sont les facteurs.

Tout indique que les dernières décisions prises en matière de réorganisation du tissu des EPLE et en matière de management (suppression de postes, diminution du nombre d’heures de formation) aggravent d’autant plus les situations sur le terrain. Quelques soient leurs métiers, les participants ont tous regretté l’accroissement général des charges de travail, les réformes successives de la réglementation qui provoquent et induisent une complexité fortement croissante de l’ensemble de leurs tâches au quotidien. Les questions du manque de formation, d’accompagnement et d’isolement ont des impacts semblables dans l’ensemble de nos métiers et nourrissent un sentiment de malaise profond.

Cette sensation de mal-être général manifeste ne pourra que générer de fortes réactions de notre part en tant qu’élus ou représentants syndicaux. Ce colloque nous conforte dans l’idée de porter des revendications en adéquation avec les réalités du terrain. Les échanges et l’ensemble des apports de ces débats nous conduiront à mener une action syndicale académique déterminée et nourrie par les expériences de chacun au cours des prochains mois.

 

L’Equipe du SNASUB-FSU REIMS

Compte rendu du colloque EPLE de l’Académie de Reims : « Le malaise actuel au sein des EPLE - Quel avenir pour nos métiers ? » (+ PPCR – RIFSEEP)

Partager cet article

Repost 0

Compte rendu de la CAPA SAENES du 6 JUIN 2017

Publié le par snasub-fsu

Dans ce compte-rendu, vous pourrez trouver :

  • les titularisations dans le corps des SAENES (secrétaires administratifs de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur).
  • les détachements et intégrations.
  • le mouvement intra-académique.

 

Partager cet article

Repost 0

Compte rendu et analyse de la CAPA du 24 mai 2017 des attachés d’administration de l’Etat

Publié le par snasub-fsu

Déclaration préalable à la réunion de la CAPA compétente à l’égard des attachés - Mercredi 24 mai 2017 – Académie de Reims


Compte rendu et analyse de la CAPA du 24 mai 2017

des attachés d’administration de l’Etat

La commission administrative paritaire des AAE s’est réunie le mercredi 24 mai 2017

A l’ordre du jour : titularisation stagiaires, demandes et renouvellements de détachement, demande d’intégration, mouvement intra-académique, liste d’aptitude et tableau d’avancement.

Mme VIOT, secrétaire générale par intérim, a présidé cette commission.


Nous avons fait une déclaration préalable en début de CAPA.


Titularisation dans le corps des attachés

Titularisation de deux collègues qui avaient reçu un avis favorable (un concours interne et un concours réservé)


Détachement

Détachements en cours d’année scolaire, 1 attachée territoriale affectée au Rectorat le 1/09/2016 sur un poste de conseiller mobilité carrière.


Demandes de détachement dans le corps des attachés.

Le décalage entre les profils et les parcours des candidats et les postes susceptibles de les accueillir est important. La motivation de ces personnels n’est pas avérée à part la volonté d’aller vers des fonctions administratives.

5 avis défavorables pour trois professeurs des écoles, un professeur certifié et un fonctionnaire du conseil d’état.

1 avis favorable pour une attachée territoriale qui pourra être éventuellement nommée après l’affectation des sortants concours et des listes d’aptitude.


Intégration d’une collègue du ministère de la défense dans les corps des attachés depuis le 1er mars 2017.


Mouvement Intra académique


Une information est donnée sur les nominations intervenues en 2016/2017 sur des postes publiés à la BIEP. 15 collègues ont obtenu une mutation.


Concernant le mouvement intra-académique, 15 collègues ont effectué une demande de mutation.

  • 5 attachés obtiennent une mutation dans le cadre du mouvement normal,

  • 3 collègues obtiennent leur mutation sur des postes à responsabilité particulière.


Deux collègues ont eu un avis défavorable pour cause de non-respect de la règle des trois ans sur poste imposée par le Rectorat. Nous pouvons comprendre la volonté d’assurer le fonctionnement et la continuité du fonctionnement d’un service ou d’un EPLE.

Nous avons obtenu qu’un des avis défavorables à la demande de mutation d’une collègue soit levé pour tenir compte de circonstances particulières.


Nous avons fait remarquer que cette règle des trois ans n’existe plus lorsqu’il s’agit d’un poste à responsabilité particulière, ce qui ne place pas les collègues sur un pied d’égalité.

Nous avons demandé pourquoi le poste d’agent comptable de Sézanne n’avait pas été pourvu en septembre 2016. Mme Viot a indiqué que cela aurait eu un coût puisqu’il fallait nommer 2 personnes sur le même poste pendant deux mois. Nous avons fait remarquer que pour les chefs d’établissement cette pratique ne posait pas de problème.


Nous regrettons et nous réaffirmons notre opposition à l’utilisation des postes à responsabilité particulière et le recours au recrutement par la Bourse Interministérielle de l'Emploi Public qui permettent de contourner les règles du mouvement : Les services académiques, l’Université et le CROUS ont systématiquement recours à ces postes profilés. Cela permet de sélectionner les candidats.

La volonté est clairement de choisir une personne en s’affranchissant des règles du mouvement.

Nous estimons qu’il n’y a aucune compétence particulière sur ces postes.

Nous souhaitons simplement que les postes soient étiquetés pour que chaque collègue puisse muter en toute connaissance de cause. Un grade est un titre qui confère le droit d’occuper un poste, il n’y a donc aucune raison de profiler les postes. Le problème essentiel est plutôt celui du manque de formation initiale et continue.


Liste des postes vacants à l’issue du mouvement :

postes administratifs

Rectorat – Reims – fonction administrative – PRP non logé poste qui sera publié à la BIEP

DSDEN de la Haute Marne – Chaumont - fonction administrative - non logé – PRP

postes de gestion matérielle

Lycée Vauban – Givet – Gestionnaire – logement F4

Collège Régnier – Brienne-le-Château – logement F4

Collège Jean Jaurès – Nogent sur Seine – logement F4

Collège Le Noyer Marchand – Romilly/Seine – logement F4

Collège Marie Curie – Troyes – logement F5

EREA Bourneville – Châlons-en-Champagne – Gestionnaire – logement F5

Collège De Gennes – Frignicourt - Gestionnaire – logement F5

Lycée Philippe Lebon – Joinville – logement F4

Collège Françoise Dolto – Nogent - Gestionnaire – logement F4

postes de non gestionnaire

Lycée Bazin – Charleville Mézières – non logé

Lycée Chrestien de Troyes – Troyes – logement F5

Lycée Les Lombards – Troyes – logement F4





Demande de mutation d’une collègue stagiaire

Cette collègue a reçu un avis défavorable à sa demande mais de toute façon aucun poste vacant n’était disponible sur les vœux formulés.



Liste d’aptitude d’accès au corps des attachés

39 candidats : 4 possibilités dont 2 requalifications

Le plan de requalification triennale 2015/2017 entre dans sa dernière phase. Nous regrettons que les 2 possibilités de requalification ne viennent pas s’ajouter aux 4 promotions par liste d’aptitude. Le nombre de requalification de poste fixé à 2 pour notre académie est donc largement insuffisant et sous-estimé par rapport à la réalité des fonctions exercées par les collègues SAENES.

Nous avons étudié les dossiers des collègues SAENES, postulant à la liste d’aptitude. Il s’agit de dossiers sérieux de personnels compétents dans leur fonction actuelle avec des avis favorables des supérieurs hiérarchiques. De nombreux collègues mériteraient de bénéficier d’une requalification car ils occupent déjà des postes normalement dévolus à des catégories A.

Le décret n° 2010-302 du 19 mars 2010 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux corps des secrétaires administratifs des administrations de l'Etat ne prévoit pas de confier la gestion administrative, matérielle, financière et comptable d'un établissement à un SAENES. Seul le décret n° 2011-1317 du 17 octobre 2011 portant statut particulier du corps interministériel des attachés d’administration de l'Etat le prévoit pour les Attachés. Et pourtant de nombreux collègues SAENES exercent des fonctions de gestionnaire d’EPLE et dans des collèges parfois importants. D’autres collègues SAENES occupent des fonctions de chef de service dans en service administratif, un collègue occupe également les fonctions de fondé de pouvoir en agence comptable.

L’expérience des commissions des années antérieures, nous permet d’affirmer que «la valeur professionnelle » dépend en réalité bien plus de la qualité de l’évaluation et des qualités de rédactions du supérieur hiérarchique ainsi que de l’attention apportée par celui-ci au dossier de candidature. Pour les futurs candidats, il convient donc de bien travailler la lettre de motivation et d’impliquer vos évaluateurs. Il ne faut pas que cette lettre de motivation se contente de retracer la carrière.

Après de longs débats entre les commissaires paritaires et les représentants de l’administration et une suspension de séance, les candidats retenus sont les suivants :



Liste principale : Liste complémentaire :

FONSECA Corinne (requalification) EPPE Eugénie

GENY Pascal

HELLOCO Delphine (requalification)

WOIRGARD Odile



L’administration a décidé de requalifier deux personnels des services du Rectorat contre l’avis des représentants des personnels. Il s’agit d’un passage en force qui favorise les personnels les plus proches du pouvoir décisionnaire.

L’absence d’un barème permet au Recteur d’exercer librement un choix contre l’avis des représentants des personnels.

Sur les trois dernières années, 3 requalifications sur 6 possibles ont été destinées à des chefs de services du Rectorat contre 3 à des gestionnaires d’EPLE. Le compte n’y est pas !

Tous les chefs de services ont été requalifiés au Rectorat alors que des dizaines de gestionnaires d’EPLE sont SAENES et exercent des fonctions de cadre A.

Nous sommes bien conscients que les chefs de services méritent cette requalification au vu des fonctions exercées... tout comme les gestionnaires d’EPLE.


Nous avions déjà relevé cette tendance lors de la commission pour les promotions des SAENES. Pour la liste d'aptitude, 2 promotions en EPLE concernent en réalité des personnes qui exercent dans un service de rémunération. On voit bien que les fonctions de secrétariat ou d'intendance ne sont pas récompensées pour l'obtention de promotions.



Tableaux d’avancement au grade d’Attaché Principal


15 candidats pour 2 possibilités.

Les candidats retenus sont les suivants :

WILLEME Dominique,

RAMASSANY Pascale.


Demande de temps partiel

Nous avons examiné un recours contre un refus de temps partiel.


Évaluation 2016

Nous avons examiné un recours d’un collègue contre le compte rendu de son évaluation professionnelle 2015/2016. La commission n’a pu se prononcer sur le dossier faute d’élément.


Nous tenons également à remercier les collègues de la DPATE du Rectorat pour leur travail et leur réactivité. Les travaux de la commission ont pu se dérouler dans de bonnes conditions et en toute transparence.


Vos commissaires paritaires de la CGT Educ’Action et du SNASUB-FSU



cgt-educ51@hotmail.fr snasub.fsu.reims@snasub.fr


Charlotte CAMBRESY-BAESCH, Maryline FOURNAISE

Stéphane MILLOT, Thierry SENS-SALIS

Compte rendu et analyse de la CAPA du 24 mai 2017 des attachés d’administration de l’Etat

Partager cet article

Repost 0

Retour réunion syndicale du 04 avril 2017

Publié le par snasub-fsu

Retour réunion syndicale du 04 avril 2017
Retour réunion syndicale du 04 avril 2017
Retour réunion syndicale du 04 avril 2017
Retour réunion syndicale du 04 avril 2017

Merci d'être venu nombreux à la réunion syndicale du 04/04/2017.

Vous un bref compte-rendu de l'intervention de Philippe LALOUETTE et Sylvain DESBUREAUX, nos collègues du SNASUB-FSU venus spécialement d'Amiens.

PPCR

Le but de cette réunion est de comprendre sa rémunération pour être capable de faire des revendications collectives et faire reconnaître nos missions.

Le traitement brut :

  • dépend du corps d'appartenance (ex : Bibliothécaire Assistant Spécialisé)
  • dans chaque corps il peut y avoir des grades (classe supérieur, 1ere classe, etc)
  • dans chaque corps/grade : des échelons
  • Indice Nouveau Majoré  (INM) est statutaire et non négociable. Le salaire brut correspond à l'Indice Nouveau Majoré multiplié par la valeur du point d'indice.
  • pour la catégorie C et B : c'est les mêmes grilles quel que soit les filières
  • pour les A, il y a des variantes.

Valeur point d'indice au 1er février 2017 : 4,68€ brut (avant le point d'indice était de 4,63€)

Le salaire net :

On enlève au traitement brut les cotisations : pour les pensions, cotisation de solidarité, MGEN.

Attention en JANVIER 2017, il y a eu une augmentation de la cotisation MGEN et du prélèvement Fillon. C'est pourquoi, malgré le PPCR, votre salaire a pu baisser.

Politique de revalorisation de la Fonction Publique

Du 1er juillet 2010 au 1er juillet 2016 : le point d'indice était gelé. En 2017, il a été augmenté de 0,6 % (alors que l'inflation est souvent supérieure à 1 % par an !)

2012 : F. Hollande et M. Lebranchu mettent en place la revalorisation de la Fonction Publique (FPE, FPT, FPH) et pour les 3 catégories (A, B, C). Il y a 5 Milllions de fonctionnaires en France (titulaires et non titulaires)

Mais avec le rapport Gallois et son crédit impôt compétitivité, 42,5Milliards d'€ sont versées aux entreprises sans pour autant empêcher les postes dans ces mêmes entreprises !!! Ce "chèque pour les entreprises" coûtent cher à l'Etat. Par conséquent, il n'y a plus de quoi revaloriser la fonction publique.

Il ne faut pas oublier que la paie des fonctionnaires dépend de la politique budgétaire du gouvernement.

Nouveautés liées au PPCR (Parcours Professionnels, Carrières, Rémunérations)

Coût jusqu'à 2020 : 8Milliards d'€ (en tout), c'est-à-dire rien par rapport 40Milliards du crédit impôt compétitivité.

Transfert Primes/Point

Les primes statutaires (ex IFTS, IAT, etc) ne comptent pas pleinement pour les retraites (seul 20 % de primes sont comptées pour la retraite). Le SNASUB-FSU exigence donc le transfert des primes vers l'Indice Nouveau Majoré ! Ainsi le salaire net ne bouge pas mais les agents auront une meilleure retraite.

  • Premier transfert primes/point pour les catégories B dés janvier 2016
  • Transfert primes/points pour les catégorie C et A à partir janvier 2017
  • Pour les B une revalorisation salariale est également prévu en janvier 2017
  • Ce transfert correspond à 6 points d'indice soit 25€

Suppression de la réduction d'ancienneté :

Les agents « méritants » avancent plus vite, mais il y a un quotat maximum. Cela crée donc de l'inégalité de progression dans la carrière. C'est pour cela qu'a été supprimée la réduction d'ancienneté. A présent, tout le monde progresse au même rythme. Cela permet de supprimer une usine à gaz bien trop opaque.

En contrepartie, les durées de changement d'échelon ont diminuées (pour tout le monde), au niveau des grilles statutaires. Cependant les anciennes réductions d'ancienneté acquises restent valables.

Pour le SNASUB-FSU,

le PPCR ne correspond pas au rattrapage du gel du point d'indice. C'est insuffisant par rapport au retard pris depuis 2010. Cependant, "on prend quand même". Il faut réaffirmer le statut particulier de la fonction publique et refuser l'alignement sur le privé ! La France a un niveau de service public élevé, qu'il faut préserver et développer. Il faut défendre l'indépendance du fonctionnaire vis-à-vis du politique et du changement de tendance (ex : Marine le Pen qui veut licencier les juges qui la mettent en examen).

Et les Agents Non Titulaires ?

Si ce n'est pas le cas, il faut demander au Comité Technique de l'URCA que les revalorisations du PPCR touchent aussi les contractuels. Par exemple : la grille des catégorie C commence à l'INM 325 et non plus à l'INM 321. Pourtant, le salaire des contractuels C correspond encore à l'INM 321, ils perdent donc environs 240€ par an (20€ par mois).

De plus, les contractuels ne conservent pas d'ancienneté, ils sont toujours en bas de la grille. Il faut négocier une grille d'évolution de salaire pour les contractuels. Il faut noter que le Président de l'URCA veut revaloriser les contractuels et développer les CDI.

 

RIFSEEP ou régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel,

Le but est d'uniformiser les indemnités quel que soit les corps et filières.

Le RIFSEEP comprend 2 parties :

  • IFSE (Indemnité de Fonctions, de Sujétions et d’Expertise) : indemnité mensuelle obligatoire
  • CIA (Complément Indemnitaire Annuel) : complément indemnitaire annuel facultatif. Il correspond à une prime de fin d'année. Elle dépend du service et surtout de l'avis hiérarchique et de l'entretien pro.

⇒ pour l'instant seuls les personnels administratifs sont passés au RIFSEP. Les ITRF et la filière Bibliothèque sont en attente.

Le RIFSEEP nécessite la création d'une cartographie des indemnités en fonction des corps et des fonctions. Ces indemnités sont réparties en 3 ou 4 groupes. Attention, la cartographie dépend toujours de l'université, il n'y a pas d'uniformisation à l'échelle nationale ! Il y aura juste des montants plancher et seuils à l'échelle nationale, c'est tout.

La cartographie des ITRF est complexe car il y a beaucoup de branches différentes.

Comment s'informer de ce qui se décide à l'URCA ?

La politique indemnitaire d'une université est votée au Comité d'Administration. Elle fait aussi l'objet d'une consultation auprès du Comité Technique. Elle n'est donc pas secrète, il faut s'y intéresser et lire les procès verbaux et les comptes-rendus des représentants syndicaux.

Ce que veut le SNASUB-FSU :

L'enjeu n'est pas dans les indemnités, mais d'intégrer l'ensemble du salaire dans les grilles statutaires !

Le RIFSEEP est l'occasion de comparer les indemnités des différentes filières et corps pour tirer vers le haut les indemnités par catégorie. Nous voulons harmoniser et tirer vers le haut les salaires au sein d'une même catégorie.

Il pourrait être intéressant de partager nationalement les fiches de paie à l'échelle du SNASUB pour avoir des comparaisons entre établissements et se battre pour un alignement sur les universités où les rémunérations sont les plus favorables.

Requalification

La requalification permet de faire passer une partie des agents dans la catégorie supérieure :

  • 100 (sur 5000 personnels) de B en A
  • 300 (sur 33 000 personnels) de C en B

Cela ne concerne que les administratifs du second degrés. Il n'existe pas d'équivalent pour l'instant pour les filières Bibliothèque et ITRF.

Il faut donc continuer nos revendications !

Partager cet article

Repost 0

Tableaux d’avancement de grade des personnels administratifs de catégorie C au titre de l’année 2017

Publié le par snasub-fsu

Veuillez trouver en pièce jointe ci-dessous :

le Tableaux d’avancement de grade des personnels administratifs de catégorie C au titre de l’année 2017.

N'hésitez pas à contacter le SNASUB-FSU de Reims pour toute question.

Tableaux d’avancement de grade des personnels administratifs de catégorie C au titre de l’année 2017 (REIMS)

Partager cet article

Repost 0

Droits et obligations en matière de temps de travail et congès à l'URCA - BIATSS - 2017

Publié le par snasub-fsu

Vous trouverez en pièce jointe ci-dessous un courrier du président de l'Université Reims-Champagne-Ardenne (URCA) présentant les règles du temps de travail pour l'année 2017.

Ce courrier comprend 3 parties :

  • Droits et obligations en matière de temps de travail et de congés - BIATSS - 2017
  • Annexe I - Accord des parties sur l'organisation des horaires de service
  • Annexe II - Liste des autorisations d'absences

Ce document explique notamment les règles d'applications des :

  • heures supplémentaires,
  • astreintes,
  • pics d'activité,
  • cas des personnes logées,
  • congés,
  • autorisations d'absences : concours, médicale, syndicale, enfant malade, déménagement, grossesse, PACS, mariage, décès, don du sang, rentrée scolaire, représentant de parent d'élève, fêtes religieuses, etc.

N'hésitez pas à contacter le SNASUB-FSU de Reims pour toute question.

Droits et obligations en matière de temps de travail et de congés - BIATSS - 2017. Annexe I : Accord des parties sur l'organisation des horaires de service. Annexe II : Liste des autorisations d'absences.

Publié dans Temps de travail, URCA, Congés

Partager cet article

Repost 0

Circulaire sur les entretiens professionnels 2017

Publié le par snasub-fsu

Vous trouverez en pièces jointes le dossier complet concernant l'entretien professionnel - Académie de Reims - 2017

  • Circulaire sur l'entretien professionnel - Académie de Reims - 2017.

Cette circulaire contient 9 annexes :
A - Lettre de convocation (modèle)
B - Fiche de poste (modèle)
C - Liste des questions clés pour préparer l’entretien (évalué)
D - Liste des questions clés pour préparer l’entretien (évaluateur)
E - Fiche technique sur le déroulement de l’entretien professionnel
F - Compte rendu d’entretien professionnel
G - Complément indemnitaire annuel
H - Schéma de la chronologie du compte rendu d’entretien professionnel
I - Arrêté ministériel du 18 mars 2013 relatif aux modalités d’application à certains fonctionnaires relevant des ministres chargés de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur.

Vous trouvez également en pièces jointes, certaines de ces annexes en format word :

  • A - Lettre de convocation (modèle)
  • B - Fiche de poste (modèle)
  • F - Compte rendu d’entretien professionnel
  • G - Complément indemnitaire annuel

Circulaire sur l'entretien professionnel et 9 annexes - Académie de Reims - 2017.

A - Lettre de convocation (modèle) - format word

B - Fiche de poste (modèle) - format word

F - Compte rendu d’entretien professionnel - format word

G - Complément indemnitaire annuel - format word

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 > >>